Europe

L’anglais comme seconde langue est bénéfique : un séjour à Londres

L’apprentissage de l’anglais comme seconde langue est un fait qui est devenu naturel dans nos sociétés. Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de se lancer dans l’étude de cette langue, nous proposons de faire La Route des Langues à Londres. Il s’agit d’un séjour linguistique qui vous permettra d’améliorer votre seconde langue.

Apprendre l’anglais comme seconde langue est très bénéfique

L’apprentissage d’une nouvelle langue va de pair avec l’exploration des valeurs, des habitudes et du mode de vie d’une autre culture que la vôtre. Ceux qui apprennent l’anglais peuvent communiquer avec les habitants des pays anglophones, qui sont nombreux. Il est facile de mal comprendre ce que dit quelqu’un quand on ne connaît pas ces indices importants. Apprendre l’anglais en tant que langue seconde peut potentiellement vous éviter des malentendus culturels embarrassants.

Une autre façon amusante d’améliorer vos compétences consiste à vous inscrire à un cours d’anglais sur un sujet spécifique qui vous intéresse. Cela peut améliorer votre compréhension du sujet et de la langue. Les cours dispensés entièrement en anglais peuvent vous permettre de mieux comprendre la culture, l’intonation, le vocabulaire et l’argot, tout en apprenant un peu plus sur un sujet que vous aimez.

Un exercice pour votre cerveau

Des études le prouvent. L’apprentissage de l’anglais comme deuxième langue peut stimuler votre cerveau et présente de nombreux avantages cognitifs, notamment une mémoire plus vive, une créativité accrue et une meilleure capacité à résoudre les problèmes. Non seulement les personnes bilingues ont tendance à mieux comprendre les cultures du monde entier, mais elles ont généralement plus de facilité à saisir des concepts complexes.

Des preuves collectives montrent même que les personnes bilingues s’en sortent mieux avec les fonctions exécutives, les systèmes cérébraux qui nous aident à planifier et à résoudre des problèmes. Une étude a révélé un lien intéressant. Plus ils atteignaient un degré élevé de bilinguisme, plus les individus devenaient résistants à la démence et aux symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Vous pourriez également aimer...